chloé motard
infos

affiche du festival de cinéma "un autre regard"

Pour mon premier projet en temps que graphiste freelance j'ai eu le plaisir de dessiner l'affiche de la première édition du festival de cinéma "un autre regard" organisé par CinéPhil, l'association en charge du cinéma de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (en Loire-Atlantique).

Ce cinéma il est à deux minutes de chez mes parents, la salle d'origine levait l'écran chaque année pour nos représentations de théâtre et j'en connaissais tous les coulisses. Alors j'étais ravie qu'ils me fassent confiance pour définir visuellement l'identité de leur nouveau festival.

J'ai d'abord discuté avec Catherine, Jean-Luc et Claude-Eric afin d'en savoir plus sur ce festival : quels étaient les films diffusés, ce qui les connectait, qu'est-ce qu'il y avait derrière ces choix? Ce qu'ils voulaient tranmettre grâce à cet évênement, quel regard ils posaient sur les histoires présentées etc. Le festival projète des films qui abordent leur sujet sous un angle différent, que ce soit des cultures, des personnes ou des moments oubliés de l'histoire. Il met à l’honneur des portraits de femmes et d’hommes qui nous sont peu relayés via les médias habituels.

Nous nous mettons alors plus précisément d'accord sur les supports de communication qui seront réalisés, pour cette première année nous allons nous concentrer sur l'affiche. Ils me font part de leur souhait d'une affiche illustrée, qui se démarquerait des autres festivals de cinéma des villes alentours qui utilisent plutôt des photographies, et qui permettrait une plus grande originalité, un ton décalé.

À la suite de cet entretien j'ouvre un tableau sur pinterest et les invite à y poster des affiches, photographies, dessins qui leur plaisent et surtout vont dans le sens de ce qu'ils souhaitent pour le festival. Je participe également à remplir ce tableau et au bout d'une dizaine de jours j'en relève deux grands thèmes que j'organise en moodboards (document réunissant quelques images, couleurs et présentant...). Ces moodboards rappellent les intentions discutées lors de l'entretien et en proposent des interprétations visuelles.

C'est une étape cruciale pour que nous nous comprenions, ça permet de mettre au point un vocabulaire visuel sur lequel on peut s'entendre. Je leur présente donc ces moodbaords, les deux pistes, ce que chacune apporte en terme de communication et quels aspects du festival elles mettent en avant.

Débute alors la phase de création à proprement parler. Je fais de nombreux croquis en me basant sur les récits des films proposés, certains sont de simples portraits, dans d’autres j’essaie d’ajouter un sentiment de “bizarre”, d’”étrange” qui me semble pouvoir correspondre à leur envie d’originalité qui est ressortie lors de nos échanges.

Je leur présenterai ensuite une série d’affiches autour de la gamme de couleurs que nous avions convenue avec les moodboards. Plusieurs jeux de typographies et des dessins seulement esquissés mais qui donnent déjà un ton, une ambiance. Ils hésiteront entre les deux derniers, mais c’est le plus étrange, celui de la femme aux yeux au creux des mains qui sera choisi. Je finalise alors le dessin et ajoute les différents éléments de l'affiche.

Les temps de dialogue et d'échange en amont du projet m'avaient permis de bien cerner leurs attentes et les étapes de finalisation de l'affiche sont allées très vite. Enfin parce que le dessin retenu s'y prêtait bien j'en ai créé une animation qui permettait l'introduction du festival avant la diffusion des films en salle. .